Ferraille : jusqu'où ira la dépendance de filières du recyclage ?



recyclage ferraille

Federec s'inquiète de la fermeture des sites français de recyclage des ferrailles. Cependant, si l'on ne peut que déplorer l'affaiblissement du tissu local, ne se trompe-t-on pas de problématique ? Lisez l'avis de notre expert sur ce sujet !

Commentaire d'expert

Par Delphine DUGAS :


photo-delphine-dugas-hse-optimisation

Voilà une illustration de la dépendance que notre industrie peut avoir de ses filières de recyclage. Un des risques, pour les gros producteurs, est de voir se fermer les exutoires historiques (ici, les usines consommatrices de ferraille recyclée).

Mais vouloir les maintenir à tout prix n’est qu'une solution précaire puisque aucune garantie dans le temps n’est possible. Les prix de reprise de la ferraille peuvent chuter brutalement voire devenir des coûts suite à la délocalisation d'un exutoire ou à la modification des niveaux de qualités requis dans la filière, par exemple.

La seule voie pour regagner en indépendance reste de travailler à la réduction drastique des rebuts, chutes de production et autres déchets métalliques. Peut-être plus coûteuse au départ, elle permet à l’entreprise de réduire sa dépendance à une filière sur laquelle elle n’a aucune maîtrise.



Retour aux articles de BLOG


#recyclage #ferraille

Posts à l'affiche