La journée mondiale du recyclage s’appellera-t-elle un jour « Journée Zéro déchet » ?

November 15, 2018

 

 

Pendant que l’on fête la journée mondiale du recyclage, n’oublions pas que si le recyclage a sa place dans la grande boucle de l’utilisation des ressources, il est loin d’être la panacée.

 

Ne vous méprenez pas

 

Une matière ou un déchet recyclé reste une matière première qui a été mal utilisée à un moment de son cycle de vie.

D’autre part, si certaines matières peuvent être recyclées à l’infini, quid des ressources qu’elles ont consommé pour être réinjectées dans le système productif (eau, énergies) ? Combien de milliers de kilomètres ont été parcourus entre la collecte près de chez vous, l’acheminement vers les centres de recyclage et l’expédition de la matière sur ses nouveaux marchés ?

Le recyclage fait partie des solutions mais n’est pas LA solution.

 

Trier ici : polluer là-bas ?

 

Cela fait presque un an que la Chine ne souhaite plus être le dépotoir du monde entier. Pourquoi donc les autres pays d’Asie du Sud le deviendraient-ils ? Les industriels du recyclage d’Europe et des Etats-Unis continuent à envoyer leurs déchets vers l’Asie : Vietnam, Thaïlande, Malaisie sont devenus les nouvelles destinations des déchets que l’on trie chez nous sans savoir (ou vouloir) les traiter.  Environ un tiers des 1.700 importateurs chinois autorisés ont déménagé en Asie du Sud-Est.

 

Les conséquences ? La multiplication d’usines de recyclage illégales et la contrebande de déchets dangereux et électroniques dans ces pays, avec tout ce que cela engendre : eaux usées déversées dans le milieu et saturées en contaminants, émissions nocives dans l'air, développement de mafias locales…

 

Cette crise du recyclage n’est-elle pas une bonne raison de se réveiller et de penser autrement ? Le système linaire a pourtant montré ses limites et le modèle de l’économie circulaire ne se cantonne plus au simple «concept » depuis déjà des années.

 

On ne pourra y couper : travailler en AMONT est la seule option pérenne

 

Le recyclage s’occupe du déchet une fois généré, pourtant de nombreuses actions peuvent – et doivent – être entreprises tout au long du process :

  • Penser à la réduction des déchets à la source, véritable Zéro déchet, au moment de la conception des produits (éco-conception) mais aussi dans la phase d’approvisionnement (cahier des charges « emballages & conditionnement » des produits et matières entrantes) ;

  • Repenser complètement le statut des déchets dans l’entreprise en considérant qu’un déchet est d’abord une matière noble qui doit conserver un haut niveau de qualité, c’est-à-dire ne pas être mélangée avec d’autres ou souillées sous peine de voir se dégrader sa valeur. C’est une exigence nécessaire si l’on souhaite transformer un déchet en matière utilisable en l’état par d’autres industries.

  • Enfin, localement, être acteur de l’écologie industrielle en privilégiant le réemploi, la réparation et le partage des ressources et la mutualisation des services ! C’est aussi une excellente opportunité pour rencontrer ses voisins 😊

 

Soyons convaincus que d’autres voies sont possibles et défrichons ensemble celles qui ne le sont pas encore… C’est ainsi que se construisent les nouveaux modèles !

 

Source : https://www.ft.com/content/360e2524-d71a-11e8-a854-33d6f82e62f8

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Partager sur Google+
Liker ce poste
Please reload

Posts à l'affiche

En route vers le Zéro déchet !

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives